AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 la Théorie du Singe Aquatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
deathambre
[psykoprezident]
avatar

Nombre de messages : 2612
Devise : L'honneur console les faibles dans la défaite
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: la Théorie du Singe Aquatique   Ven 26 Mai - 12:42

Seulement pour votre culture générale :


La Théorie du Singe Aquatique


Une vingtaine de particularités anatomiques, absentes d'autres primates, ont amené des chercheurs à postuler l'existence d'un ancêtre aquatique de l'Homme, qui aurait vécu pendant les quelques millions d'années du Pliocène dont on n'a aucun fossile de notre lignée. Présentation.

L'enseignement de l'évolution a popularisé l'image d'Epinal des ancêtres de l'Homme courant dans la savane à la recherche de proies, en coopérant et communiquant sans cesse davantage. C'est ainsi qu'au fil des millénaires il serait parvenu au cerveau moderne et à son langage complexe. L'espèce humaine actuelle, dont il ne reste plus que le genre homo sapiens sapiens, n'est sur Terre que depuis quelque cent mille ans pour les datations les plus conservatrices, et le double pour les plus généreuses.

C'est dire si l'espèce humaine est un phénomène récent sur la planète. Or ce scénario terrestre de l'évolution humaine a un concurrent, qui observe les règles de l'évolution, mais ajoute une phase aquatique. Lancée dans les années soixante par Sir Alistair Hardy, spécialisé en biologie marine, le plus grand défenseur de la Théorie Aquatique est aujourd'hui Elaine Morgan, qui ne fait pas l'unanimité dans la communauté scientifique. Nous présentons ci-après les arguments qui nous semblent les plus conséquents.

En effet, il existe une foule d'autres théories plus ou moins fantaisistes, que colporte une myriade de sites amateurs et ésotériques sur Internet, qui invitent à la plus grande réserve. Mais les arguments sérieux laissent songeur, d'où cet article. La principale faiblesse de la Théorie Aquatique réside dans l'absence de preuves directes fournies par l'archéologie, mais tout un faisceau d'observations physiologiques et anatomiques lui donnent quelque crédibilité, ne serait-ce que pour l'envisager. Si elle se révélait n'être qu'une hypothèse erronée, elle reste une séduisante construction intellectuelle, difficile à balayer encore en l'absence d'explications scientifiques alternatives pour les faits mentionnés ci-après.

I. ADAPTATION MOTRICE

Habilité à la nage. Peu de mammifères terrestres nagent aussi bien que l'Homme. Les différentes nages contemporaines ont été stylisées par la modernité, et confirment l'adaptation et la diversité de nos possibles déplacements dans l'eau. Elles sont à ajouter à toutes les autres formes de nages développées depuis nos origines, dont on a que très peu de témoignages, mais qui ne doivent pas en différer beaucoup. Notre habilité à cet égard dépasse donc ce qu'on attendrait de nos seules intelligence et curiosité.

II. ADAPTATIONS PHYSIOLOGIQUES

Réflexe du plongeur. L'observation dévoile chez les bébés un contrôle de la respiration, que l'entraînement développe chez l'adulte. Ainsi il y a inhibition de la respiration quand on les plonge dans l'eau. Comme chez d'autres mammifères aquatiques, le corps de l'homme s'adapte à la plongée : la bradycardie ( réduction du rythme cardiaque ) permet une réduction de la consommation de l'oxygène présent dans les poumons et dans les vaisseaux sanguins, pour une plus longue immersion. Difficile d'expliquer ce réflexe en dehors d'un ancien stade aquatique.

Glandes sébacées. L'Homme est inhabituellement riche en glandes sébacées qui produisent le sébum, une sécrétion huileuse dont la seule fonction identifiée à ce jour est d'oindre le corps pour une meilleure étanchéité thermique. Une autre fonction pourrait être de protéger la peau contre l’abrasion d’un milieu salin…

Glandes lacrymales. L'Homme est le seul primate capable de pleurer. Ce mécanisme d'élimination de sel par des larmes salées est très répandu dans le règne animal marin, mais reste très rare chez les animaux terrestres.

Glandes sudoripares. Alors qu’aucun primate ne transpire, l’Homme évacue de grande quantité de sel par l’urée ; pourquoi une perte aussi importante de ce minéral fondamental au métabolisme si ce n’est que le milieu en fournit en grande quantité ?

III. ADAPTATIONS ANATOMIQUES MÉCANIQUES

Membranes interdigitales. L'Homme semble posséder une membrane natatoire caractéristique entre le pouce et l'index, plus développée que chez les autres grands singes. Elle est suffisante pour imprimer une légère impulsion supplémentaire à la nage, sans interférer dans la préhension. De même, un dixième de la population a un équivalent entre les deuxième et troisième orteils, et certains parfois sur l'ensemble des orteils. Ces membranes sont peut-être des résidus atrophiés d'équivalents plus développés autrefois, mais la question est débattue.

Tissu graisseux sous-cutané. Comme les mammifères aquatiques et nombre de poissons, l'Homme est le seul parmi les singes à disposer d'une couche adipeuse juste sous la peau, qui réduit considérablement la perte thermique sans interférer avec la locomotion aquatique ( pas de frottements ou de turbulences dus à une fourrure ). La couche de graisse étant le meilleur isolant thermique en milieu marin et la fourrure en milieu aérien. De fait, le bébé humain est le seul à naître obèse, avec une épaisse couche de graisse absente chez tous les autres singes.

IV. ADAPTATIONS ANATOMIQUES AÉRODYNAMIQUES

Peau glabre. De tous les primates, l'Homme est le seul à avoir une peau glabre, à l'instar de mammifères aquatiques ou semi aquatiques (baleines, dauphins, hippopotames, entres autres ). Certes, il existe quantité de mammifères aquatiques à fourrure ( phoques, loutres ), mais il faut noter que ces animaux vivent systématiquement dans des climats froids, là où l'Homme provient incontestablement d'un climat chaud.

Station debout. L'élongation corporelle dans le sens sagittal est une constante chez les mammifères aquatiques. Celle-ci aurait pu dériver de l'adaptation humaine à la nage, et notamment à la plongée à la recherche de nourriture. Mais il faut surtout considérer le fait que la station debout est très douloureuse pour tous les animaux terrestres, y compris les primates, car leur bassin n’est absolument pas adapté pour supporter le poids des organes : comment un primate la maintiendrait plusieurs milliers d’années afin de stimuler l’évolution de son corps ? or l’eau exerce une poussée vers le haut sur tout corps plongé dedans, facilitant ainsi le redressement (surtout si en se redressant le primate en question peut avoir pieds et maintenir sa tête hors de l’eau)…

Cette série d'arguments incite à avoir au moins à l'esprit la possibilité de ce scénario. Il est acquis que s'il était vrai, il aurait eu lieu au Pliocène, entre les deux ou trois millions d'années pour lesquelles nous n'avons aucun fossile entre l'ancêtre commun des grands singes et les premiers os d'hominidés retrouvés. En l'absence de preuves corroborant ou infirmant la Théorie Aquatique, la question reste ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBCHIEUSE
The Brain
avatar

Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   Ven 26 Mai - 12:47

Et après?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deathambre
[psykoprezident]
avatar

Nombre de messages : 2612
Devise : L'honneur console les faibles dans la défaite
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   Ven 26 Mai - 17:35

Ben, j'ai posté ça en complément de mon descriptif sur le jeu STARCORE et plus précisément des fondements de la mouvance Hydrans...désolé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fil de botte
Fléau des Dieux
avatar

Nombre de messages : 745
Age : 48
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: complement d'enquête   Dim 28 Mai - 16:16

juste une petite question, est e que dans cette théorie ils expliquent pourquoi nous serions sortie de ce milieu marin où nous étions si bien adaptés, et qui nous fournissait tout ce qu'il faut ( je pense qu'a cette époque il n'y avait pas encore de quota pour la pêche).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deathambre
[psykoprezident]
avatar

Nombre de messages : 2612
Devise : L'honneur console les faibles dans la défaite
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   Dim 28 Mai - 16:27

Non, en fait cette théorie part du principe qu'à un moment donné de l'Histoire, un changement géologique important et très rapide a modifié l'environnement d'une communauté de singes arboricoles côtiers, qui s'est retrouvée au coeur d'un réseau de mangroves. Ainsi pour pouvoir continuer à récupérer leur nourriture dans les arbres ils devaient souvent traverser des canaux peu profond...

Si cela intéresse, j'ai le livre "les cicatrices de l'évolution" d'Elaine Morgan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D@rk Not
Noirceur Absolue incarnée
avatar

Nombre de messages : 537
Age : 41
Devise : Quand on voit le monde que Dieu a créé, remercions le d'avoir inventé la mort.
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   Lun 29 Mai - 11:07

j'ai quelques remarques à propos de ces points importants de la théorie que tu exposes, je ne prétends pas d'être savant mais ça m'interpelle un peu (et vu que j'ai qd mm une formation scientifique ... de base ... et plutôt biologie ...)
Citation :
Habilité à la nage
cette qualité par rapport aux autres primates, je l'attribuerai plutôt à la station debout - qui nous est propre - et plutôt comme une caractérisique facilitante relative : "on nage moins mal". Je m'étonne aussi, que si "on est" issus de la mer, que notre adaptation à la nage ne nous permette pas pouvoir tenir durablement la têtre relevée dans l'axe de l'alongement du corps, en fait c'est tout l'inverse, la position naturelle du crâne est perpendiculaire à l'alignement de notre corps (je suis pas sûr de m'être bien expliqué) Je tiens aussi à dire que l'homme sait nager, mais est un piétre nageur. A-t-on déjà vu un pêcheur attraper à la main des poissons à la nage ? Smile

Citation :
Réflexe du plongeur
rien ne me permet de contredire ça, mais a-t-on seulement essayer avec d'autres animaux terrestres ; suffit pas de dire "comme les animaux aquatiques" Wink

Citation :
Glandes sébacées
que je sache, ce n'est pas le propre de l'homme, mais également de tous les animaux à poil. ça permet une protection de la peau contre nombre d'agressions extérieures et pas seulement contre le milieu salin (et pour certains d'imerméabiliser leur fourure). D'ailleurs, la protection contre le froid est négligeable, et la sécretion insuffisante pour protéger efficacement et durablement contre le sel.
En comparaison, on remarquera que les mamiféres véritablement marin ont de fortes couches de graisses pour les isoler du froid (rien à voir avec les notres).

Citation :
Glandes lacrymales & Glandes sudoripares
la théroie qu'on élimine le sel pr les yeux ou la sueur me stupéfie. Les excès de sels sont corrigés plus efficacement et rapidement par leur rejet dans les urines. je pencherai plutôt pour la présence de sel dans les larmes ou la sueur par un phénoméne d'osmose (l'eau va toujours vers le milieu le plus concentré, ces deux fonctions ont des raison d'être très précises, et il serait plutôt dommageable que le corps réabsorbe ou tout au moins soit incapable de sécréter à cause d'un phénoméne physico-chimique "de base".
Les larme servent à tenir humide l'oeil (essentiel,) et à évacuer les impuretés qui s'y seraient qd même posées malgré ses protections.
La sueur, qd a elle est un moyen très efficace d'évacuer les excès de chaleur produit par le corps lors d'effort (dissipation par évaporation.
Je tiens à rappeler que la théorie générale qui autant que je le sâche n'est pas remise en cause, est que le primate de type homo (nous et les autres d'avant) est un primate nomade (le seul ?). Une théorie que je trouve plus crédible, complémentaire avec la sudation, est que la station debout facilite les longs trajets (marche). et les formes allongés de son corps : quoiqu'on en dise l'homme est plûtot svelte, ses jambes sont longues ... sont adaptés aux longues marche (et la course d'endurance), leur finesse est adaptée à une meileure évacuation de la chaleur (principe de thermodynamique : plus c'est fin mieux ça dissipe)

Citation :
Membranes interdigitales
négligeable d'un point de vue utilitaire, non significatif. Je reprendrai le principe du darwinisme moderne (ou corrigé par la science moderne) : la sélection naturelle fait pression pour aller au plus adapté, mais les mutations dans les espèces ne répondent pas forcément d'une utilité quelconque. ex : les cornes des giraphes, ça sert à rien, mais ça nuit pas à leur survie.

Citation :
Tissu graisseux sous-cutané
comme dis plus haut, insuffisant pour que les tissus graisseux humains aient une quelconque utilité. Et on remarquera que les peuplades de pêcheurs plongeurs sont loin d'avoir les même ressources graisseuses nous, occidentaux sur-nourris.

Citation :
Peau glabre
de la théorie standart de l'origine de l'homme, et en complément de ce que j'ai déjà dis plus haut : l'homme est un primate nomade et chasseur originaire d'afrique (chaud) il ne sert à rien de suer pour évacuer la chaleur si elle est retenue par un pelage

Citation :
Station debout
la station debout repondrai plutôt à une adaptation aux longs déplacements (marche), en plus de présenter un avantage de vision plus haute, utile pour surveiller/repérer son environnement autre qu'immédiat, la marche en est facilitée et améliorée, et libére l'usage des mains.



ma conclusion venant de mes minces connaissances de la chose : l'homme est un primate nomade, qui à priori aurait évolué en milieu découvert (savane). Une théorie concernant la pression qui a poussé l'homme à quitter son berceau natal serait la mouche tsé-tsé (et le fait que celui-ci - le berceau - reste sous-peuplé). sa migration ou conquête du monde est fulgurante et n'a pas vraiment suivi les côtes maritimes. Cette fulgurance peut accréditer sa particuliére adaptation aux déplacements (ce n'est pas le plus rapide ni le plus migrant en distances annuelle mais il s'est répandu partout)
Enfin, la particuliére adaptation de l'homme l'a mené à modifier son environnement. D'où autre théorie : l'Homme aurait mis un coup d'arrêt à son évolution (en l'état actuel) telle que connue et admise actuellement : il ne subit plus la pression de son envirronement => il fait pression sur son environnement pou l'adapter à lui-même. de plus son extrême brassage de population limite le replis de communauté sur elles-mêmes et ainsi l'apparition de mutations spécifiques et spécifiantes à long terme (ex : y a des noirs, y a des blancs mais il se brassent quand même, les mutations n'en ont pas fait des espéces différentes comme ce qui séparait néandertal de sapiens).


euh ... voilà
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   Mar 30 Mai - 8:09

la théorie actuellement en vigueur, à savoir "le singe descend de l'arbre pour s'aventurer dans la savane donc il se redresse pour voir plus loin ou parce que cela lui permet de mieux se déplacer et il perd sa fourrure pour évacuer les excès de chaleur" me fait doucement rigoler :

- de tous les animaux "de la savanne" l'Homme est le seul à avoir la peau glabre (et autant de glandes sébacées, environ dix fois plus), pourquoi les autres prédateurs (supérieurs physiquement) ont conservé cette fourrure (que personnellement je trouve magnifique, si j'avais le choix je serai zoomorphe, mais bon, chacun ses fantasmes...) ?

- la couche de graisse suffit amplement pour un environnement de mangrove (cf. mon deuxième post sur le sujet) et est évolutive (cf. les inuits / esquimaux) ;

- enfin et surtout LA STATION DEBOUT EST TRES DOULOUREUSE pour les primates (question d'agencement du bassin, comme énoncé dans le post d'origine), et donc il est hautement improbable que non pas un (qui aurait pu être masochiste, peut-être y en a-t'il ?) mais des milliers de singes se soit redressé pour mieux se déplacer : idée qui est loin d'être immédiate puisqu'ils sont déjà optimisé pour un mode de déplacement parfaitement adapté à leur écosystème (d'autant que puisqu'ils sont nomade, changer de forêt en cas de disette n'est pas un problème et constitue encore aujourd'hui le modus operandi des singes arboricoles), pourquoi en changer pour un autre malcommode et douloureux sur terre ferme (et le maintenir sur des milliers d'années, dans le genre "purgatoire"...) ? parce qu'ils ont eu une vision du futur ou parce que le mileu change lui-même fortement ?...

Ah, et effectivement des expériences concluantes ont été pratiqués concernant le "réflexe du plongeur" et l'habilité à la nage, mettant en évidence une véritable programmation du cortex reptilien (siège des instincts) en ce sens.

Quoi qu'il en soit, le véritable problème, que cette théorie soit vrai ou non (en tout cas elle est bien plus plausible que l'actuelle), est que, comme dans tous domaines scientifique (et particulièrement dans le domaine de l'anthropologie où les avancées et les découvertes sont lentes), les nouvelles théories allant à l'encontre des anciennes se heurtent à l'inertie globale de la discipline (phénomène inhérent à tous les systèmes de l'univers), renforcée des pressions importantes exercées par les tenants des chairs et des plus hautes fonctions, qui (et on le comprend, c'est un réflexe naturel) n'acceptent pas que toute leur carrière, basée sur des travaux venant appuyer le dogme, soit balayée d'un revers de plume non-conformiste et surtout témoignant d'une meilleure aptitude intellectuelle (inductive ou analytique).
Revenir en haut Aller en bas
Aliath
Empereur du Sang
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 43
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   Mar 30 Mai - 9:34

salut à tous,

Etant préhistorien de formation, je ne peux qu'intervenir pour rectifier ou plutot réfuter ce genre d'article qui est à la limite du comique... J'ai ne rien contre Death, mais le mec qui à pomper cela est Evil or Very Mad

Bref:

Citation :
L'enseignement de l'évolution a popularisé l'image d'Epinal des ancêtres de l'Homme courant dans la savane à la recherche de proies, en coopérant et communiquant sans cesse davantage. C'est ainsi qu'au fil des millénaires il serait parvenu au cerveau moderne et à son langage complexe. L'espèce humaine actuelle, dont il ne reste plus que le genre homo sapiens sapiens, n'est sur Terre que depuis quelque cent mille ans pour les datations les plus conservatrices, et le double pour les plus généreuses.
100 000 ans homo sapiens sapiens… ils se sont un peu trompé de 60 000 ans.. On peut considérer le genre homo sapiens sapiens comme apparaissant aux env. de 40 000 ans.

Citation :
C'est dire si l'espèce humaine est un phénomène récent sur la planète. Or ce scénario terrestre de l'évolution humaine a un concurrent, qui observe les règles de l'évolution, mais ajoute une phase aquatique. Lancée dans les années soixante par Sir Alistair Hardy, spécialisé en biologie marine, le plus grand défenseur de la Théorie Aquatique est aujourd'hui Elaine Morgan, qui ne fait pas l'unanimité dans la communauté scientifique. Nous présentons ci-après les arguments qui nous semblent les plus conséquents.
Parler des théories des années 60 en préhistoire c’est comme parler d’informatique à la même époque… Cette discipline n’a plus rien à voir avec celle des années 60…

Citation :
En effet, il existe une foule d'autres théories plus ou moins fantaisistes, que colporte une myriade de sites amateurs et ésotériques sur Internet, qui invitent à la plus grande réserve. Mais les arguments sérieux laissent songeur, d'où cet article. La principale faiblesse de la Théorie Aquatique réside dans l'absence de preuves directes fournies par l'archéologie, mais tout un faisceau d'observations physiologiques et anatomiques lui donnent quelque crédibilité, ne serait-ce que pour l'envisager. Si elle se révélait n'être qu'une hypothèse erronée, elle reste une séduisante construction intellectuelle, difficile à balayer encore en l'absence d'explications scientifiques alternatives pour les faits mentionnés ci-après.

Cqfd, on peut aussi penser sans preuve que les extra terrestre sont venus il y a 40 000 ans peupler la terre…



Citation :
Réflexe du plongeur. L'observation dévoile chez les bébés un contrôle de la respiration, que l'entraînement développe chez l'adulte. Ainsi il y a inhibition de la respiration quand on les plonge dans l'eau. Comme chez d'autres mammifères aquatiques, le corps de l'homme s'adapte à la plongée : la bradycardie ( réduction du rythme cardiaque ) permet une réduction de la consommation de l'oxygène présent dans les poumons et dans les vaisseaux sanguins, pour une plus longue immersion. Difficile d'expliquer ce réflexe en dehors d'un ancien stade aquatique.
Et le placenta… le bébé pendant 9 mois vit avec des bouteilles d’oxygéne…

Citation :
Glandes sébacées. L'Homme est inhabituellement riche en glandes sébacées qui produisent le sébum, une sécrétion huileuse dont la seule fonction identifiée à ce jour est d'oindre le corps pour une meilleure étanchéité thermique. Une autre fonction pourrait être de protéger la peau contre l’abrasion d’un milieu salin…
Le rôle du sébum est de protéger la peau contre les agressions microbiennes (champignons, bactéries)

Citation :
Glandes lacrymales. L'Homme est le seul primate capable de pleurer. Ce mécanisme d'élimination de sel par des larmes salées est très répandu dans le règne animal marin, mais reste très rare chez les animaux terrestres.

Faux toutes les espèces mammifères sont équipées de glande lacrymale… donc capable de pleurer pour soulager l’œil…

Citation :
Glandes sudoripares. Alors qu’aucun primate ne transpire, l’Homme évacue de grande quantité de sel par l’urée ; pourquoi une perte aussi importante de ce minéral fondamental au métabolisme si ce n’est que le milieu en fournit en grande quantité ?
Régulation de la température interne, la sueur c’est comme les larmes…Leur goût salique est du à une réaction chimique…

III. ADAPTATIONS ANATOMIQUES MÉCANIQUES

Citation :
Membranes interdigitales. L'Homme semble posséder une membrane natatoire caractéristique entre le pouce et l'index, plus développée que chez les autres grands singes. Elle est suffisante pour imprimer une légère impulsion supplémentaire à la nage, sans interférer dans la préhension. De même, un dixième de la population a un équivalent entre les deuxième et troisième orteils, et certains parfois sur l'ensemble des orteils. Ces membranes sont peut-être des résidus atrophiés d'équivalents plus développés autrefois, mais la question est débattue.
Faux, c’est un reste du pouce non opposable que l’on retrouve chez nos ancêtres…

Citation :
Tissu graisseux sous-cutané. Comme les mammifères aquatiques et nombre de poissons, l'Homme est le seul parmi les singes à disposer d'une couche adipeuse juste sous la peau, qui réduit considérablement la perte thermique sans interférer avec la locomotion aquatique ( pas de frottements ou de turbulences dus à une fourrure ). La couche de graisse étant le meilleur isolant thermique en milieu marin et la fourrure en milieu aérien. De fait, le bébé humain est le seul à naître obèse, avec une épaisse couche de graisse absente chez tous les autres singes.

Exact, mais cette couche s’est développé car nous n’avons plus nos poils pour nos proteger de l’environnement extérieur…

Citation :
IV. ADAPTATIONS ANATOMIQUES AÉRODYNAMIQUES

Peau glabre. De tous les primates, l'Homme est le seul à avoir une peau glabre, à l'instar de mammifères aquatiques ou semi aquatiques (baleines, dauphins, hippopotames, entres autres ). Certes, il existe quantité de mammifères aquatiques à fourrure ( phoques, loutres ), mais il faut noter que ces animaux vivent systématiquement dans des climats froids, là où l'Homme provient incontestablement d'un climat chaud.
J’adore cette dernière phrase… je rappelle que l’homme est le seul primate à vivre dans les climats froids ou période glaciaire… Idem pour nos ancêtres seul sapiens sapiens en est capable, néandertal lorsque le froid de la dernières époque glaciaire est arrivé s’est cassé dans le sud.. Pouir preuve, aucun reste de néandertal n’a été trouvé lors de cette période glaciaire…

Citation :
Station debout. L'élongation corporelle dans le sens sagittal est une constante chez les mammifères aquatiques. Celle-ci aurait pu dériver de l'adaptation humaine à la nage, et notamment à la plongée à la recherche de nourriture. Mais il faut surtout considérer le fait que la station debout est très douloureuse pour tous les animaux terrestres, y compris les primates, car leur bassin n’est absolument pas adapté pour supporter le poids des organes : comment un primate la maintiendrait plusieurs milliers d’années afin de stimuler l’évolution de son corps ? or l’eau exerce une poussée vers le haut sur tout corps plongé dedans, facilitant ainsi le redressement (surtout si en se redressant le primate en question peut avoir pieds et maintenir sa tête hors de l’eau)…
Le bouquet final : la station debout selon les dernières études est du à un modification morphologique du au développement de sa main.. Pour résumer, le développement de notre pouce opposable aurait modifié notre rapport à l’environnement… De ce fait la préhension aurait augmenter l’importance de certaine partie de notre cerveau d’où un ré-equilbrage de celui-ci et une modification du port de tête…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aliathworld.free.fr/
deathambre
[psykoprezident]
avatar

Nombre de messages : 2612
Devise : L'honneur console les faibles dans la défaite
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   Mar 30 Mai - 10:59

Et bien j'ai effectivement "pompé" cet article sur un site internet et si je n'ai aucune connaissance dans aucune science, l'unique argument de la station debout m'avait déjà convaincu lors de la lecture de l'ouvrage d'Elaine Morgan (je te retourne l'hilarité de ton dernier § concernant la main : quid des autres primates également doté de ce charmant appendice ?).

Encore une fois, force m'est de constater que je devrais fermer ma grande g... : de ce genre de débat (que je m'ingénie pourtant malicieusement à lancer) il ne résulte jamais rien de bon, aussi je m'incline devant les spécialistes et promet de réfréner mes élans ridicules d'apprenti scientisant.
Merci de me moucher, j'étais à court de Kleenex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliath
Empereur du Sang
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 43
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   Mar 30 Mai - 11:23

DeathAmbre a écrit:
Et bien j'ai effectivement "pompé" cet article sur un site internet et si je n'ai aucune connaissance dans aucune science, l'unique argument de la station debout m'avait déjà convaincu lors de la lecture de l'ouvrage d'Elaine Morgan (je te retourne l'hilarité de ton dernier § concernant la main : quid des autres primates également doté de ce charmant appendice ?).

Encore une fois, force m'est de constater que je devrais fermer ma grande g... : de ce genre de débat (que je m'ingénie pourtant malicieusement à lancer) il ne résulte jamais rien de bon, aussi je m'incline devant les spécialistes et promet de réfréner mes élans ridicules d'apprenti scientisant.
Merci de me moucher, j'étais à court de Kleenex.

Je ne te jette pas la pierre, Pierre Wink
Tu n'y absolument pour rien, mais ce qui m'énerve ce sont les auteurs de ce genre de site qui édite tout et n'importe quoi...

La préhistoire regorge de mystére, je ne parle pas des menhier, de l'ile de pque etc...
Mais de chose simple!
Ex:
La majorité des gens pense que le néolithique va de soit (passage à l'agriculture / élevage) dans l'histoire... Pourtant toutes les études montre qu'un chasseur / collecteur produit plus et en moins de temps qu'un agriculteur / éleveur... D'aute part, les premieres plantes cultivés ne sont pas comestibles, ce sont des épices... je vous laisse congiter dessus (épices ---> religion ---> hierarchisation sociale...).
Autre points: Homo sapiens sapiens est apparu dans le levant (moyen orient) pour migrer peu à peu vers l'europe en contournant la mer adriatique, ensuite blakan et italie... Cependant les ossements d'homo sapiens sapiens les plus znciens sont retouvés dans le sud de l'espagneet pas ailleurs! Enigme....
Meme chose pour les Amériques, il admis qu'homo sapiens sapiens est passé par le détrroit de béring au nord pour aller sur le continent américain lors du dernier épisode glaciare... Or les plus vieux ossements sont trouvés au sud de l'amérique du sud... Pb...

Il n'y a pas besoin d'inventer tout et n'importe quoi sur cette période, elle comprends beaucoup de mystére....
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aliathworld.free.fr/
D@rk Not
Noirceur Absolue incarnée
avatar

Nombre de messages : 537
Age : 41
Devise : Quand on voit le monde que Dieu a créé, remercions le d'avoir inventé la mort.
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   Mar 30 Mai - 12:38

celà dis ... ça fait toujours une théorie interressante pour la background d'une race d'un univers de jeu de rôle.

Smile pas besoin d'être savant pour faire jouer son imagination, heureusement. Si on se posait toujours la question de savoir si c'est crédible ... on y perdrait beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fil de botte
Fléau des Dieux
avatar

Nombre de messages : 745
Age : 48
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: houla ca fait parler !!   Mar 30 Mai - 12:42

et bien voila d'une idee de race de personnage pour un jeu de role, toute une discussion hyper sérieuse sur l'origine de l'homme.

il faudrait peut etre recentrer le débat. tout ceci n'est q'une idée pour jouer un personnage dans un jeu de role.

pour ceux qui connaisent je vous pose la question: et si tout ceci n'était qu'un jeu??

moi ca me plait quand même bien ces humanoide aquatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliath
Empereur du Sang
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 43
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   Mar 30 Mai - 13:40

Là, je ne suis pas vraiment d'accord....
Si le charme d'un Jdr tient autant à son univers, son systéme de régle que son réalisme (tant au niveau de la cohésion du background qu'au niveau réel)...
Je m'explique, un jdr ne peut être crédible si il ne tient pas conte de la réalité...
Imaginez un Jdr où les hommes naissent dans les choux, ect..
Je pense que dans toute part d'imaginaire il doit y avoir une part de réalité... voir d'éxactitude scientifique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aliathworld.free.fr/
D@rk Not
Noirceur Absolue incarnée
avatar

Nombre de messages : 537
Age : 41
Devise : Quand on voit le monde que Dieu a créé, remercions le d'avoir inventé la mort.
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   Mar 30 Mai - 14:03

là c'est à moi de ne pas être d'accord avec toi,
c'est une chose d'éviter de jouer dasn un univers qui se voudrait réaliste des choses aberrantes. on finirait par jouer avec des régles qui relégueraient role master à passer pour un systéme de jeu fluide, convivial et rapide à mettre en oeuvre.
En prenant, un exempe tout à fait autre que l'évolution des espéces, ça me parait plutôt sympa quand mon personnage évite, dans un couloir, 20 tirs de fusils à pompe simultannés juste par ce qu'il à fait un 01. Cool
A contrario, je rallerai très fort, si c'est un méchant qui fait de même ; et justifierai pied à pied mes prétentions sur mon coup immanquable, cette irréalité, auprés du mj. Twisted Evil

imagine maintenant un mj réalisto-tératére, on s'ennuerait et ça s'avancerait jamais. Evil or Very Mad Et puis que dire d'un joueur qui ne contredit jamais son mj .... Wink
un peu d'irréalisme, c'est le piment du jdr, on pleure, on crit, on rit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBCHIEUSE
The Brain
avatar

Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   Mar 30 Mai - 14:58

Moi, du peu que j'ai lu, mais vu qu'on m'a rabaché cette théorie il y a de ça quelque mois, tout ce que j'ai à dire c'est que la théorie du singe aquatique est pour moi tirée par les cheveux. Maintenant, il n'y a rien de materiel pour la réfuter ou pour la confirmer.
Maintenant, si ça se trouve l'homo erectus a perdu ses poils parce qu'à un moment, il a été atteind d'une maladie dermatologique, causée par un virus, jamais soignée et qu'au fil des générations, elle s'est intégrée au patrimoine génétique d'où des homo sapiens sapiens sans poils même imberbes pour certains!
Quant à la position debout, faut dire que des tas de mouches devaient leur tourner autour et qu'à force de se lever pour les atteindre, ils se sont peut-être dit :"autant rester debout plutôt que gâcher de l'energie à changer de position", et c'est resté dans les moeurs! Voilà! Ah c'est trop génial d'inventer des théories!!
Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBCHIEUSE
The Brain
avatar

Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   Mar 30 Mai - 15:13

Yes I'm very proud !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dende
Arpenteur des Plages


Nombre de messages : 407
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   Mer 31 Mai - 8:56

BBCHIEUSE a écrit:
Moi, du peu que j'ai lu, mais vu qu'on m'a rabaché cette théorie il y a de ça quelque mois,... Cool

Je me demande de QUI elle parle?? Laughing

Ravi d'avoir apporté ma pierre au débat Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elvin
Invité



MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   Ven 16 Juin - 11:38

Passionnnant cette problématique. Quand j'aurais quelques minutes je participerais plus activement au débat.

Merci BBchieuse pour tes souvenirs de Microbiologie

A plus.

Elvin
Gnome aprenti microbiologiste
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la Théorie du Singe Aquatique   

Revenir en haut Aller en bas
 
la Théorie du Singe Aquatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De la théorie à la pratique
» Comment apprendre a un vieux singe à faire des grimaces !!?
» Le palais aquatique
» Le Dieu Singe / Au bord de l'eau
» singe cannibale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l’Ombre du Dé :: Tribune Libre-
Sauter vers: